Du décrochage aux alliances L.L.

Texte de Luc Lambert : directeur du Repuis.

Présumée comme le lieu où l’acquisition du savoir était équitablement mise à disposition pour toutes et tous, l’école a longtemps tenu pour acquis que cette mission première s’accompagnait de la sélection, et de la catégorisation bons ou mauvais élèves.
Les échecs de ces derniers, tour à tour attribués à la paresse, à un manque de volonté ou à des facteurs innés plus ou moins inavouables, aboutissent parfois à l’abandon ou à l’exclusion scolaire, à la désaffiliation qualifiée de décrochage.
Mais le décrochage est d’abord une histoire de souffrances. Souffrance des décrocheurs bien sûr, mais également de leur famille ou de leur proches, souvent impuissants à les soutenir ou à les revaloriser.
Il confronte également les acteurs scolaires à leur impuissance et entraine des coûts – tant sociaux que financiers – importants pour les collectivités. Les exclus de l’école restent souvent en marge de la société et peinent à s’intégrer harmonieusement dans le monde du travail, impuissants à faire valoir ou à acquérir les titres requis. Ils peuvent également se trouver exclus d’une société mettant en relation le mérite et le niveau de formation.

Du décrochage à l’accrochage
Depuis maintenant une bonne vingtaine d’années, de nombreuses études ont permis d’appréhender le décrochage comme un processus multifactoriel évolutif. Les décrocheurs ne présentent dès lors pas de « profil-type », leur situation est évolutive (et réversible) et les facteurs influençant l’accrochage ou le décrochage multiples, peuvent être intrinsèques ou extrinsèques, propres à leur personne ou à leur entourage, passagers ou chroniques, psychologiques ou physiologiques, historiques ou ponctuels, dépendants de la personne ou de l’environnement de formation.

Le lasalé prend le parti de travailler sur les causes plutôt que de focaliser sur les symptômes, de favoriser l’accrochage pour réduire le décrochage, de renforcer les facteurs de réussite et atténuer les facteurs de risque.
De l’accrochage aux alliances éducatives
La qualité de la relation et des liens que l’apprenant entretient avec son environnement de formation est un des facteurs d’accrochage essentiel. La confiance et la poursuite d’objectifs communs avec les enseignants, l’adhésion aux valeurs de l’école, la participation à des activités ou l’investissement dans l’organisation scolaire sont autant d’indicateurs d’accrochage et de bonnes chances de réussite. Si ces conditions sont réunies, lorsque les partenaires peuvent définir une finalité commune dans une climat de confiance et une reconnaissance réciproque, on parle alors d’une alliance éducative.

Mais l’alliance éducative va au-delà de la stricte relation entre l’apprenant et son école. Tout établissement de formation s’inscrit en effet dans un contexte politique et social, appelé à répondre au mieux à la mission définie par l’autorité, mais interagit également avec le tissu économique et social à de nombreux échelons : relations avec les familles, les associations locales, les autres lieux de formation, le monde professionnel, les médias, les entreprises ou encore des organismes officiels ou des services régionaux, voire étatiques.
Ces divers niveaux, allant de la relation interpersonnelle aux interactions interinstitutionnelles ou politiques sont tous à prendre en compte dans la l’évaluation, l’établissement ou l’établissement des alliances éducatives. Il importe en effet que la reconnaissance réciproque soit garantie dans une vision systémique et globale.

Agir et soutenir les élèves et les professionnels en valorisant des approches qui favorisent l’accrochage outrepasse donc très largement les strictes frontières scolaires. Cet objectif implique la considération des individus et de leur environnement élargi jusqu’à l’échelon des systèmes et des politiques éducatifs. Le Laboratoire pour l’Accrochage Scolaire et les Alliances Éducatives a pour ambition de favoriser l’identification et la prévention des facteurs de décrochage mais également l’élaboration participative, la recherche et l’élaboration d’actions pertinentes dans la promotion de l’accrochage et le renforcement des alliances éducatives.